Connexion

Connectez-vous à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Rester connecté(e)

Algérie Presse Service

Taux de change actuels du Dinar Algérien |17/07/2016

USD 1$ in 108.66 in 115.29
EUR 1€ in 121.10 in 128.51
JPY 100¥ in 102.62 in 108.90
GBP in 145.77 in 154.67

 

 

SITES RÉGIONAUX

 
 
 
 

24/07/2016 11:38

  Suivez toute l’actualité sur :   facebook  Facebook   Twitter  Twitter   Youtube  Youtube   RSS  Flux RSS

Vous êtes ici : ACCUEIL»ALGÉRIE»Les personnalités continuent à présenter leur condoléances au siège du FFS
mercredi, 30 décembre 2015 09:21

Les personnalités continuent à présenter leur condoléances au siège du FFS

ALGER - Des personnalités, représentants d'organisations nationales et de la famille révolutionnaires continuaient mardi à affluer au siège du Front des Forces socialistes (FFS) pour présenter leurs condoléances à la suite du décès mercredi dernier à Lausane (Suisse) du moudjahid et leader politique Hocine Ait Ahmed.

Dans une déclaration à la presse, le président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l'homme (CNCPPDH), Farouk Ksantini, a souligné que l'"Algérie a connu de grands hommes et Ait Ahmed en est un de ses militants et héros qui ont voué leur vie à la défense des principes de démocratie, des droits de l'homme et des causes de liberté".

M. Ksantini a salué l'"esprit d'opposition civilisé" dont a fait preuve Ait Ahmed, ajoutant que le défunt "n'éprouvait du mépris pour personne quelle que soit la divergence".

Pour sa part, Amar Messenen, un notable de la wilaya de Ghardaïa, a estimé que le regretté était un "symbole de militantisme aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays", et un homme qui a "marqué de son empreinte l'histoire de l'Algérie". Beaucoup de pays se sont libérés du joug colonial grâce à des leaders comme Hocine Ait Ahmed, a-t-il rappelé.

Le président de l'Autorité de régulation de l'audiovisuel Miloud Chorfi a qualifié le défunt de "symbole du nationalisme et de l'humanisme".

L'homme d'affaires Isaad Rebrab a estimé que le défunt Ait Ahmed était un homme hors pair et "un des monuments de l'Algérie", appelant à poursuivre la lutte pour la démocratie pour laquelle le défunt a voué sa vie".

Le juriste Ali Yahia Abdenour a rendu hommage au parcours militantiste du défunt pour la promotion de la démocratie, de l'Etat de droit et du respect des libertés fondamentales.

Aissa Kassemi, ancien Commissaire principal à la retraité, a souligné que le regretté Ait Ahmed a marqué de son empreinte l'histoire de l'Algérie et était un exemple de nationalisme.

M. Kassemi a souligné que feu Ait Ahmed "est resté attaché à ses principes et positions quelles que soient les circonstances" et a consacré sa vie au service de la nation.

Lu: 537 fois
banner-aps