Connexion

Connectez-vous à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Rester connecté(e)

Algérie Presse Service

Taux de change actuels du Dinar Algérien |29/02/2016

USD 1$ in 105.81 in 112.27
EUR 1€ in 116.85 in 124.01
JPY 100¥ in 93.76 in 99.50
GBP in 148.01 in 157.07

 

 

SITES RÉGIONAUX

 
 
 
 

25/05/2016 15:54

  Suivez toute l’actualité sur :   facebook  Facebook   Twitter  Twitter   Youtube  Youtube   RSS  Flux RSS

Vous êtes ici : ACCUEIL»ALGÉRIE»La police algérienne mettra à la disposition de l'Afripol toute son "expérience" et son "expertise"
lundi, 14 décembre 2015 16:20

La police algérienne mettra à la disposition de l'Afripol toute son "expérience" et son "expertise"

ALGER- La police algérienne mettra à la disposition du mécanisme africain de coopération des polices (Afripol) toute son "expérience" et son "expertise", en matière de lutte contre la criminalité, a indiqué lundi à Alger le Directeur général de la sûreté nationale, le général major, Abdelghani Hamel.

Lors d'une conférence de presse co-animée avec le Commissaire à la paix et la sécurité de l'UA, Smail Chergui, et le co-président du Comité ad-hoc pour la création d'Afripol, Assan Kasangye, le DGSN a indiqué que la police algérienne apportera à ce nouveau mécanisme son "expérience" et son "expertise" dans la lutte contre les différentes formes de criminalité.

Dans ce sens, il a cité en exemple le rétablissement de l'ordre à travers le "concept de la gestion démocratique des foules", où, dit-il, "nous sommes leaders", précisant que la police algérienne bénéficiera également des expériences de certains pays.

M. Hamel a expliqué que la vocation première de l'Afripol est l'échange de formation, d'expertise, d'expérience et aussi l'échange des bonnes pratiques policières en matière de lutte contre la criminalité et ses activités connexes, d'ailleurs, a-t-il fait savoir, le nouvel organisme disposera d'un pôle d'"excellence".

Pour lui, l'Afripol a d'abord une vocation de mise à niveau de certaines polices africaines dans le domaine de la formation, la modernisation des  moyens et des équipements.

D'autre part et sur le plan national, le général major a révélé qu'une session de formation d'agents de police et une autre d'élèves officiers seront ouvertes incessamment, sans pour autant donner une date précise.

En réponse à une question sur les enlèvements d'enfants, M. Hamel "récuse" le mot phénomène, reconnaissant toutefois l'existence de cette forme de criminalité qu'il a qualifiée d'"ordinaire".

"Les cas d'enlèvement d'enfants ne sont pas un phénomène de société", a-t-il soutenu. "Il y a effectivement des enlèvements mais ils s'inscrivent dans le registre de la criminalité ordinaire. Nous avons pris des dispositions au niveau régional et national pour lutter contre cette forme de criminalité", a-t-il indiqué.

Lu: 321 fois
banner-aps