La nouvelle Constitution, un jalon essentiel du programme de réforme

Publié le : samedi, 14 novembre 2020 18:05   Lu : 246 fois

ALGER -L’approbation par le peuple algérien de la nouvelle Constitution à travers le référendum du 1er novembre est un jalon essentiel du programme de réforme globale et profonde et le fruit de la restauration de la République, a indiqué samedi le président du Mouvement El-Bina, Abdelkader Bengrina. 

Lors d’une conférence de presse, M. Bengrina a précisé que l’approbation par le peuple de la nouvelle Constitution était le fruit de la restauration de la République concrétisée grâce à l’élection présidentielle et un jalon essentiel du programme de réforme que nous souhaitons globale et profonde fondée sur la concertation et incarnant la rupture avec les anciennes pratiques.

Qualifiant le résultat du référendum de "positif", le président du Mouvement El-Bina a affirmé que celui-ci "traduit la crédibilité et la régularité de l’opération électorale". Le scrutin s’est déroulé dans une "transparence sans précédent", a-t-il fait remarquer.

Et d’affirmer que la nouvelle Constitution "consacre le retour de la légitimité populaire et le triomphe de la volonté populaire" sans fraude et sans exagération du taux de participation.

Selon lui, le taux de participation et le résultat du référendum sont un indicateur fort de "la régularité de l’opération référendaire" qui confère à la nouvelle Loi fondamentale toute la crédibilité, a-t-il dit.

Le 1er novembre 2020 marque une étape importante dans l'histoire de l'Algérie et un pas en avant sur la voie de la construction de la nouvelle Algérie, a estimé M. Bengrina.

Le président du Mouvement El-Bina a, par ailleurs, évoqué les priorités et les perspectives d’avenir, insistant notamment sur le rétablissement de la confiance avec les citoyens et la réalisation d’une transition démocratique sûre à travers un consensus national inclusif protégeant l'unité nationale, assurant la stabilité et le développement et réalisant la prospérité.

Parmi les priorités, "l'accélération de l'élaboration du cadre législatif régissant les dispositions constitutionnelles avec la création des institutions prévues par la nouvelle constitution à traves l'ouverture d'ateliers d'amendement des textes légaux relatifs directement aux amendements constitutionnels via un dialogue transparent et inclusif, en premier lieu le code électoral".

Au niveau régional, le président du Mouvement El-Bina a qualifié les développements que connait le voisinage de l'Algérie d"inquiétants et dangereux", appelant à davantage de vigilance et de cohérence nationale face aux dangers qui guettent l'Algérie".

Cela exige de se mettre aux côtés de notre Etat en matière de soutien de ses positions étrangères mais également derrière l'institution militaire, premier responsable de la préservation de l'indépendance et de la défense de la souveraineté".

De par sa position axiale, l'Algérie est appelée "à assurer une présence diplomatique renforcée par son poids stratégique dans le dossier libyen et le dossier sahraoui, notamment suite aux agressions marocaines contre les manifestants pacifiques".

Le Mouvement El Bina avait tenu, dans un communiqué, les Nations unies et le Conseil de sécurité onusien pour responsables de toute menace sur la sécurité dans la région, au vu des derniers développements de la situation à Guerguerat au Sahara occidental suite aux provocations marocaines, exprimant les "craintes et les inquiétudes" de sa formation politique quant à l’évolution de la situation dans la région de Guerguerat.

La nouvelle Constitution, un jalon essentiel du programme de réforme
  Publié le : samedi, 14 novembre 2020 18:05     Catégorie : Algérie     Lu : 246 foi (s)   Partagez