Chenine participe à une séance de débat sur la crise politique au Mali

Publié le : mercredi, 04 novembre 2020 13:12
Chenine participe à une séance de débat sur la crise politique au Mali

ALGER- Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Slimane Chenine, a participé mardi à une séance de débat sur la crise politique au Mali et ce, dans le cadre des travaux de la 206e session du Conseil directeur de l’Union interparlementaire (UIP), a indiqué un communiqué de la chambre basse.

Selon la même source, "le président de l’APN, Slimane Chenine, a participé le 03 novembre 2020, dans le cadre des travaux de la 206e session du Conseil directeur de l’Union interparlementaire (UIP), à une séance de débat sur la crise politique au Mali".

"La décision du Conseil directeur de l'UIP visant à aider et à accompagner le Mali dans la constitution d’un conseil national de transition qui fera office d'assemblée nationale durant la période de transition pour un retour vers le régime constitutionnel, est l’une des solutions constitutionnelles basée sur les composantes du peuple malien et sa souveraineté", a-t-il indiqué, appelant à la «non-ingérence dans ses affaires internes».

"En observant la situation et son évolution, l'on relève que les Maliens disposent de toutes les capacités pour l'édification démocratique», soutient M. Chenine qui a mis l’accent sur les assises de concertations au Mali, tenues septembre dernier avec la participation de tous les courants et obédiences, des assises qui ont mené à la mise en place d’une stratégie de transition politique en vue de la constitution de nouvelles institutions souveraines».

A ce propos, le président de l’APN a rappelé le plébiscite de cette stratégie par l’Union africaine (UA) et toutes les organisations africaines, outre l’appel de l’ONU à l’accompagnement des Maliens dans les opérations de gestion de la crise, tout en respectant la souveraineté de l’Etat du Mali et son accompagnant dans l’édification de ses institutions dans le cadre de l’approche de développement".

"Evoquant les règles de l'accord d'Alger pour la paix et la réconciliation au Mali, adopté par les différentes parties  maliennes, M. Chenine a affirmé que cet accord demeure le cadre adéquat et idoine pour aboutir à de nouveaux consensus politiques à même d'aider les Maliens à sortir de la crise et poursuivre le développement national devant réaliser leurs besoins et renforcer leur unité nationale", note le communiqué de l'APN.


Lire aussi: Le CPS lève la suspension du Mali de l’UA, les institutions de transition mises en place


Pour M. Chenine, "les problèmes de sécurité au Mali peuvent avoir un impact négatif sur la sécurité régionale et internationale, notamment en raison de la recrudescence du terrorisme dans la région du Sahel, la prolifération des armes et le versement de rançons aux terroristes".

"Le président de l'APN a abordé, par ailleurs, le dernier référendum sur le projet d'amendement constitutionnel et son adoption au taux de 66,80%, ainsi que les prérogatives élargies conférées au Parlement en matière de législation, de contrôle et de suivi du Gouvernement", ajoute la source.

M.Chenine a félicité le nouveau président élu de l'UIP, Duarte Pacheco (Portugal), exprimant "sa disposition et sa coopération pour la promotion de l'action interparlementaire et le renforcement de la solidarité internationale au titre des objectifs et de la stratégie de l'UIP".

Chenine participe à une séance de débat sur la crise politique au Mali
  Publié le : mercredi, 04 novembre 2020 13:12     Catégorie : Algérie     Lu : 102 foi (s)   Partagez