La constitutionnalisation du rôle de la jeunesse en tant que force active, pour le décollage de la nouvelle Algérie

Publié le : mercredi, 28 octobre 2020 19:19   Lu : 87 fois

ANNABA - Le ministre des Ressources en Eau, Arezki Berraki, a affirmé mercredi à Annaba que la constitutionnalisation du rôle de la jeunesse en tant que force active que l’Etat œuvre à former, à qualifier et à lui ouvrir la voie pour une participation effective au processus de construction constitue "un bond de décollage de la nouvelle Algérie".

Animant une rencontre avec les représentants de la société civile au palais de la culture et des arts, Mohamed Boudiaf pour le compte de la campagne référendaire, le ministre a souligné que le projet d’amendement de la Constitution souligne explicitement que "l’Etat veille à assurer les moyens institutionnels et matériels nécessaires pour le développement des potentialités et des énergies créatives de jeunes et pour inciter les élites jeunes à une participation effective et positive dans les divers domaines".

"Les énergies créatives des jeunes qui ont souffert de la marginalisation trouveront, grâce à l’amendement de la Constitution, protection et accompagnement pour libérer leurs potentialités et en faire un partenaire réel et influent dans le processus de construction du pays", a ajouté le ministre, qui a rappelé "qu’en méditant l’histoire héroïque de l’Algérie, l’on s’aperçoit que ce sont les jeunes qui en furent les artisans et qui se sont transmis le patriotisme et l’abnégation au service du pays".

M.Berraki a également relevé que "le projet d’amendement de la Constitution constitutionnalise l’accès de tous les citoyens sans exclusion à l’eau ainsi que la protection de cette ressource pour les générations futures’’ estimant que cela découle ‘’d’une vision prospective et d’une démarche positive de préservation et de rationalisation de l’utilisation de cette ressource’’.

Le ministre a également porté l’accent sur les articles du projet d’amendement de la Constitution relatifs au rôle de la femme dans la vie politique, ses droits et l’égalité de ses chances avec l’homme et à l’immunisation de l’école contre les influences idéologiques.

Arezki Berraki a invité les jeunes et toutes les catégories sociales à saisir cette opportunité "de changement positif" et à voter "massivement" le 1er novembre prochain sur le projet d'amendement de la Constitution et réussir ce rendez-vous pour la mobilisation autour de la construction de la nouvelle Algérie.

La constitutionnalisation du rôle de la jeunesse en tant que force active, pour le décollage de la nouvelle Algérie
  Publié le : mercredi, 28 octobre 2020 19:19     Catégorie : Algérie     Lu : 87 foi (s)   Partagez