Le projet d’amendement de la constitution, socle d’une Algérie attachée à sa ligne Novembriste (Ministre délégué)

Publié le : mardi, 27 octobre 2020 19:13

OUARGLA - Le ministre délégué auprès de la ministre de l’Environnement, chargé de l’environnement saharien, Hamza Al-Sid Cheikh, a affirmé, mardi à Ouargla, que le projet de l’amendement de la constitution est le socle d’édification d’une Algérie attachée à sa ligne Novembriste.

S’exprimant lors d’une rencontre avec les représentants des associations concernées par l’Environnement, les élus locaux et cadres de la wilaya, M. Al-Sid Cheikh a indiqué que "le référendum sur le projet d’amendement de la constitution, prévu le 1er novembre prochain, sera la clef pour l’édification d’une Algérie attachée à sa ligne Novembriste sur des bases démocratiques transparentes".

"Ce référendum jette les fondements d’une Algérie de droit, d’indépendance de la justice, de protection des droits et libertés des citoyens et de lutte contre toutes les formes de corruption", a soutenu le ministre délégué.

"Le prochain référendum jette les socles de la Nouvelle Algérie revendiqué par le Hirak béni" et constitue, a-t-il ajouté, "une invitation du peuple algérien à se prononcer librement et en toute souveraineté sur le projet d’amendement de la constitution qui "requiert la voix de la raison, saine et équilibrée".

Le référendum du 1er novembre prochain "préservera l’aspect social de l’Etat", a ajouté M. Al Sid Cheikh, avant d’affirmer "s’atteler à jeter les fondements d’une Algérie Nouvelle basée sur la souveraineté nationale et la justice sociale, conformément à la déclaration de novembre 1954 et par fidélité aux Chouhada".

Le ministre délégué a estimé, par ailleurs, que "le changement pacifique et graduel est la solution à nos problèmes", ajoutant que "nous œuvrons à édifier une démocratie participative sans porter préjudice à l’Etat national", et que "l’unité nationale, territoire et peuple, ainsi que l’identité nationale, sont une ligne rouge à ne pas franchir".

"Le projet d’amendement de la constitution est une fenêtre vers les réformes et l’amorce du changement auquel aspirent les algériens", a-t-il poursuivi, avant d’indiquer que "les jeunes algériens s’impliquent pour la première fois dans la vie politique sans avoir besoin de recourir à l’argent sale".

M. Hamza Al Sid-Cheik a affirmé aussi que le Président de la République Abdelmadjid Tebboune a fait part de l’ouverture d’ateliers à même d’élaborer, avec l’implication des différents acteurs, de stratégies pour l’économie nationale, pour garantir un véritable envol d’une "économie génératrice de développement national et susceptible de répondre aux attentes du citoyen, de réduire la dépendance aux hydrocarbures et de lutter contre le chômage et les disparités sociales".

Il a assuré, au terme de son intervention, que "l’Etat algérien s’engage à impliquer les jeunes dans la vie politique, socio-économique et environnementale".

Le projet d’amendement de la constitution, socle d’une Algérie attachée à sa ligne Novembriste (Ministre délégué)
  Publié le : mardi, 27 octobre 2020 19:13     Catégorie : Algérie     Lu : 1 foi (s)   Partagez