Le projet d’amendement de la constitution ouvre de nouveaux horizons au développement agricole

Publié le : mardi, 27 octobre 2020 18:42   Lu : 1 fois

NAAMA- Le secrétaire général de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), Mohamed Alioui, a souligné, mardi à Nâama, que le projet d’amendement de la constitution ouvre de nouveaux horizons pour le développement agricole et permet un lancement efficace pour le progrès de ce secteur.

Mohamed Alioui a indiqué, lors d’un meeting animé à Nâama dans le cadre de la campagne référendaire sur le projet d’amendement de la constitution, que ce dernier "garantit un climat favorable pour la réalisation d’un changement radical dans les méthodes et les moyens de gestion du secteur agricole et peut également attirer les investisseurs".

L’orateur a assuré les professionnels du secteur de l’agriculture quant à la préservation de leurs droits, soulignant que ceux-ci "seront renforcés à l’ombre du vote sur le nouveau document de la constitution proposé au référendum populaire, le 1er novembre prochain".

A ce propos, Mohamed Alioui a souligné "la nécessité de mettre fin aux pratiques et méthodes de gestion erronées et dépassées qui ont été à l’origine de graves problèmes et à leur tête, le détournement de larges superficies agricoles de leur destination et vocation réelles".

Le SG de l’UNPA a estimé que le référendum du 1er novembre est "une étape importante pour l’adoption d’une nouvelle méthode de gouvernance, s’adaptant aux changements économiques vécus par l’Algérie et par le monde".

"Nous comptons sur le vote des citoyens au profit de ce projet, car c’est la seule voie pour corriger le cap et aller vers l’édification d’un Etat fort, ayant une place de choix parmi les nations".

Devant les professionnels du secteur agricole et des représentants de la société civile locale, l’orateur a indiqué qu’ "un projet de développement moderne est envisagé où la justice, l’égalité des chances et la rupture avec les méthodes de monopole de la richesse doivent prévaloir".

Mohamed Alioui a aussi appelé à "multiplier les regroupements pour les professionnels du secteur agricole, afin de participer à l’édification d’une Algérie unie et forte, capable de faire face à tous les défis avec compétence".

Il a clôturé son intervention en appelant à une forte participation au référendum du 1er novembre pour plébisciter le projet, car "il réalisera une plateforme solide pour encourager les initiatives de promotion de l’économie nationale sur la base d’une concurrence saine entre les opérateurs, sans distinction ni exclusion", a-t-il ajouté.

Le projet d’amendement de la constitution ouvre de nouveaux horizons au développement agricole
  Publié le : mardi, 27 octobre 2020 18:42     Catégorie : Algérie     Lu : 1 foi (s)   Partagez