Le projet de l’amendement constitutionnel "début de reforme et de changement dans la nouvelle Algérie"

Publié le : mardi, 27 octobre 2020 17:26   Lu : 1 fois

CHLEF - Le Commandant général des Scouts musulmans algériens (SMA), Abderahmane Hamzaoui a considéré, mardi à Chlef, que le projet de l’amendement constitutionnel, qui sera soumis au référendum du 1er novembre prochain, est le "début de la reforme et du changement dans la nouvelle Algérie".

"Le projet de l’amendement constitutionnel est le début de la reforme et du changement dans la nouvelle Algérie. Il est la plate-forme qui verra le lancement de chantiers dans les domaines scientifique, économique et politique", a indiqué M. Hamzaoui dans son intervention lors d'un meeting populaire, qu'il a animé au musée public national de Chlef.

Il a relevé, en outre, les "reformes profondes apportées par cet amendement constitutionnel, dans le système de gouvernance, le secteur de la justice, et les libertés individuelles et collectives, parallèlement au soutien à la participation des jeunes à la vie politique et à la gestion des affaires publiques, qui sont des revendications exprimées par le Hirak", a-t-il ajouté.

"La reforme radicale et le changement espéré ne seront pas possibles sans ce genre de haltes constitutionnelles", a ajouté le Commandant général des SMA, plaidant pour l’impératif de "l’implication de tout un chacun et leur participation dans l’édification de la nouvelle Algérie, en exprimant la citoyenneté effective, à travers le référendum du 1er novembre", a-t-il recommandé.

Abordant les plus importants amendements apportés par ce document constitutionnel, Abderrahmane Hamzaoui a cité la question de l’identité nationale, en soulignant que la "référence" du projet d’amendement constitutionnel "venu protéger les composantes de l’identité nationale algérienne, sans exclusion, ni marginalisation", est la "déclaration du 1er novembre", a-t-il dit.

Il a, également, mis en garde contre les "dangers guettant l’Algérie, notamment concernant son unité et sa stabilité", appelant à "couper l’herbe sous les pieds de tous les détracteurs, en participant en force au référendum du 1 er novembre".

Et de poursuivre, "il est possible que nos visions soient divergentes, mais nous ne pouvons être en désaccord au sujet de l’intérêt de la patrie et de l’unité nationale. Nous couperons l’herbe sous les pieds de tous ceux qui guettent l’Algérie, pour que le référendum du 1 er novembre donne naissance à une Constitution forte, qui sera le contrat social, auquel vont se référer les Algériens", a-t-il encore soutenu.

Rappelant le Hirak populaire de février 2019, le Commandant général des Scouts musulmans algériens l'a qualifié de "halte importante dans l’histoire de l’Algérie", durant laquelle le peuple a revendiqué des reformes profondes et radicales et de mettre un terme aux pratiques du passé (corruption, spoliation des biens du pays), "d’une manière ayant impressionné le monde entier , de par son pacifisme et son civisme", s’est-il félicité.

Pour clore son discours, Abderrahmane Hamzaoui a lancé un appel aux citoyens en vue de "voter en force pour le projet d’amendement constitutionnel, et prouver ainsi la conscience et la maturité des algériens dans ce types de rendez-vous, pour mener le pays à bon port et fonder la nouvelle Algérie", a-t-il indiqué.

Le projet de l’amendement constitutionnel "début de reforme et de changement dans la nouvelle Algérie"
  Publié le : mardi, 27 octobre 2020 17:26     Catégorie : Algérie     Lu : 1 foi (s)   Partagez