Le projet de l’amendement constitutionnel premier jalon pour l’édification de la nouvelle Algérie

Publié le : mardi, 27 octobre 2020 08:00   Lu : 0 fois

BLIDA - Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a soutenu,lundi à Blida, que le projet de l’amendement constitutionnel constitue "une halte décisive et un premier jalon pour l’édification de la nouvelle Algérie".

"Le projet de la nouvelle Constitution est une halte d’importance et décisive pour édifier et fonder la nouvelle Algérie", a indiqué Kamel Rezig, dans son intervention à une rencontre avec la société civile, en marge d’une visite de travail à Blida.

Estimant que le référendum sur l’amendement constitutionnel du 1er novembre prochain est un "renouvellement d’allégeance à nos parents chouhadas et aux moudjahidines, et d’édification d’une Algérie développée, telle que rêvée par eux. Une Algérie garante de la dignité de ses enfants et où sera mis fin au désespoir, aux souffrances, et à la Fitna", a-t-il soutenu.

Ce projet de Constitution est "le meilleur que l’Algérie ait connu", a encore, assuré le ministre du Commerce, citant à l’appui son renforcement par "plus de 5000 propositions exprimées par différentes franges de la société". "C’est la meilleure Constitution unifiant les Algériens et mettant fin à la division", a-t-il soutenu.

Poursuivant sur sa lancée, le ministre a souligné la contribution attendue de ce projet d’amendement constitutionnel dans la "lutte contre la corruption sous toutes ses formes, le respect des libertés dans le cadre des lois de la République et des principes de la Nation, la garantie de la transparence et de l’intégrité dans la gestion des affaires publiques, la protection de l’économie nationale, la  moralisation de l’exercice politique, et la répartition équitable des biens du pays sur toutes les régions".

Ce document est la "Constitution du président de la République qui a défendu sans relâche la Palestine, et défend ce pays avec sincérité", a encore, insisté le ministre du Commerce, appelant les Algériens en général, et les citoyens de Blida en particulier, en vue de "voter Oui", et "en force sur ce document qui va fonder la nouvelle Algérie".

"Je vous appelle à faire de Blida, qui a enduré la pandémie de la Covid-19, et a fait l’objet d’une solidarité inédite de la part de la totalité des wilayas du pays, un symbole du renouvellement du serment aux principes du 1 er novembre", a-t-il plaidé, relevant l'"intégration pour la première fois dans l’histoire des constitutions algériennes, de la déclaration du Premier novembre dans le préambule de la Constitution.

Une preuve de l’attachement des Algériens aux valeurs de la glorieuse guerre de libération", a-t-il estimé.

A noter que le ministre du Commerce a rencontré à l’issue de sa visite dans la wilaya, un groupe de citoyens à la place publique de la ville de Boufarik. Il a affirmé, durant cette rencontre de proximité, l’impératif d’ "aller en force vers les bureaux de vote le jour du 1 er novembre, pour "voter Oui", au le projet de l’amendement constitutionnel".

Le projet de l’amendement constitutionnel premier jalon pour l’édification de la nouvelle Algérie
  Publié le : mardi, 27 octobre 2020 08:00     Catégorie : Algérie     Lu : 0 foi (s)   Partagez