Projet d'amendement de la Constitution : juger le document après en avoir pris connaissance

Publié le : jeudi, 22 octobre 2020 19:05   Lu : 0 fois

BISKRA - Le président par intérim du parti de la liberté et de la justice (PLJ), Djamel Benziadi, a affirmé jeudi à Biskra que porter des jugements sur le document du projet d’amendement de la Constitution soumis au référendum du 1er novembre prochain doit intervenir "après en avoir pleinement pris connaissance."

Animant à la salle Atlas un meeting de sensibilisation dans le cadre de la campagne référendaire, Benziadi a estimé que "les citoyens, notamment les jeunes, sont tenus de lire le contenu du projet d’amendement de la Constitution pour construire leurs propres convictions et ne pas laisser d’autres décider à leur place."

"Les informations reprises sur les réseaux sociaux à propos des amendements constitutionnels sont, dans leur majorité, erronées et visent uniquement le dévoiement."

L’intervenant a également considéré que "le projet d’amendement de la Constitution est ce qu’il y a de mieux comparativement aux précédentes Constitutions", ajoutant que "le changement nécessite des années de patience" mais, a-t-il affirmé, un document s'avère nécessaire pour "constituer une charte sociale qui aide à définir les droits et devoirs et les modalités d’accéder au pouvoir, de l’exercer et de le quitter pour construire les institutions de l’Etat et recouvrer la confiance entre gouverneur et gouverné."

La rencontre a donné lieu à un débat avec les militants et sympathisants du parti sur les dispositions contenues dans le projet d’amendement de la Constitution.

 

Projet d'amendement de la Constitution : juger le document après en avoir pris connaissance
  Publié le : jeudi, 22 octobre 2020 19:05     Catégorie : Algérie     Lu : 0 foi (s)   Partagez