Les massacres du 17 octobre 1961, "des actes imprescriptibles"

Publié le : samedi, 17 octobre 2020 19:40   Lu : 66 fois
Les massacres du 17 octobre 1961, "des actes imprescriptibles"

AIN DEFLA- Les massacres commis lors des évènements du 17 octobre 1961 à Paris sont considérés comme une infraction pénale punissable par la loi et sont, de ce fait, "imprescriptibles", a indiqué samedi à Aïn Defla, un enseignant de l’université Djillali Bounaâma de Khémis Miliana, Kamel Kadimi.

"A l’instar des crimes contre l’humanité, des violations graves des droits de l’Homme et des crimes de guerre de façon générale, ceux commis le 17 octobre 1961 sont considérés comme une infraction pénale et sont, de ce fait, imprescriptibles", a indiqué M. Kadimi au cours d’une communication présentée à la bibliothèque de lecture publique à l’occasion du 59ème anniversaire de la commémoration des évènements du 17 octobre 1961.

Il a, dans ce contexte, souligné que les crimes commis par Maurice Papon et bien d’autres bourreaux de France ne peuvent, en aucun cas, être oubliés, mettant en exergue l’importance que les générations postindépendance en prennent connaissance afin qu’elles sachent que la liberté du pays a été arrachée au prix de colossaux sacrifices.

"Sans mémoire, l’homme social n’est pas et c’est pour cette raison qu’il est absolument nécessaire que les jeunes générations prennent connaissance des barbaries commises par le colonisateur français", a-t-il dit.

Selon lui, la cruauté des crimes commis le 17 octobre 1961 à Paris était révélatrice de la détermination des autorités coloniales à étouffer toute voix en discordance avec ses velléités expansionnistes, saluant le rôle joué par la communauté algérienne établie en France dans le recouvrement de l’indépendance du pays.

Faisant remarquer que les évènements d’octobre 1961 constituent l’une des étapes les plus importantes dans la lutte contre l’occupant Français, il a soutenu que les crimes qui y ont été commis ne peuvent être gommés de l’histoire.

La commémoration du 59ème anniversaire des évènements du 17 octobre 1961 a également été marquée par l’organisation d’une exposition photos retraçant les atrocités commises tout au long de la présence française en Algérie.

Par la même occasion, l’assistance a suivi, dans une ambiance empreinte de méditation, un long poème présenté par le jeune Abdennour Bounedjar dans lequel il a rendu hommage à la bravoure et aux sacrifices du peuple algérien tout au long de la colonisation française.

Diverses activités ont été organisées par nombre d’associations culturelles de la wilaya en vue de mettre en exergue la portée de ces évènements et les enseignements qu’il y a lieu d’en tirer.

Les massacres du 17 octobre 1961, "des actes imprescriptibles"
  Publié le : samedi, 17 octobre 2020 19:40     Catégorie : Algérie     Lu : 66 foi (s)   Partagez