Baadji: l'amendement constitutionnel contribuera à la réduction de la monocratie et au renforcement de la démocratie

Publié le : mercredi, 14 octobre 2020 19:38   Lu : 63 fois

CHLEF - Le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Abou El fadel Baadji, a assuré, mercredi à Chlef, que le projet d’amendement de la Constitution va contribuer à la réduction de la monocratie, au renforcement de la démocratie et à l’alternance au pouvoir".

M. Baadji, qui animait un meeting populaire à la maison de la culture, dans la cadre du 8eme jour de la campagne référendaire sur le projet d’amendement constitutionnel, a soutenu que cet amendement soumis au référendum du 1er novembre prochain, a "réduit les prérogatives du président de la République et limité les mandats présidentiels à deux seulement, tout en décrétant ces articles d'intangibles".

Il a estimé que ces articles sont de nature à "garantir l’alternance au pouvoir, renforcer la démocratie et éviter la monocratie", a-t-il dit, observant, également, que la limitation des mandats parlementaires à deux est, aussi, "un message d’alternance au pouvoir, et une offre d’opportunités aux compétences et aux jeunes", a-t-il souligné.

Le secrétaire général du FLN a, également, loué la possibilité offerte par ce projet d’amendement constitutionnel de "la désignation d’un chef du gouvernement à partir de la majorité parlementaire de l’opposition, ou d’un Premier ministre à partir de la majorité présidentielle", estimant que cet article "a constitutionalisé la pratique démocratique et a généré un équilibre entre les pouvoirs".

Il a, également, salué l’introduction de nombreux articles garants des libertés collectives et des droits.

Dans le même sillage, Abou El fadel Baadji s’est félicité de la création d’une Cour constitutionnelle, dotée de prérogatives de contrôle des actions des institutions de l’Etat, avec possibilité de la levée de l’immunité parlementaire des députés.

Abordant la pratique politique en Algérie, il a affirmé que son parti "n’est en conflit avec aucune formation politique", avant de plaider pour "un code de déontologie pour l’exercice politique, et de mettre la main dans la main, pour l’édification de la nouvelle Algérie".

Baadji: l'amendement constitutionnel contribuera à la réduction de la monocratie et au renforcement de la démocratie
  Publié le : mercredi, 14 octobre 2020 19:38     Catégorie : Algérie     Lu : 63 foi (s)   Partagez