Constitution: la campagne référendaire démarre "dans de bonnes conditions"

Publié le : jeudi, 08 octobre 2020 09:59   Lu : 184 fois
Constitution: la campagne référendaire démarre "dans de bonnes conditions"

ALGER - La campagne référendaire sur le projet d'amendement de la Constitution, soumis à référendum populaire le 1er novembre prochain, a démarré, mercredi, "dans de bonnes conditions", rapporte la presse nationale parue jeudi.

Sous le titre, "La campagne référendaire démarre dans le calme et dans de bonnes conditions", le journal arabophone El Massa indique que plusieurs partis politiques ont animé, mercredi, premier jour de la campagne référendaire sur le projet d'amendement de la Constitution, "des meetings dans le calme".

Les responsables de partis politiques "ont activé dans différentes wilayas du pays pour expliquer le contenu du projet de Constitution et son impact pour le changement tant souhaité par le Hirak (mouvement populaire) du 22 février 2019", ajoutant que les partis politiques se sont principalement concentrés sur "les questions de lutte contre la corruption et l'édification d'un état de droit".

Pour le quotidien El Moudjahid, "le coup d’envoi est bel et bien donné pour la campagne électorale sur la révision constitutionnelle. Elle constitue le point de départ de la nouvelle Algérie des institutions crédibles et réellement représentatives où le potentiel innovant de la jeunesse, les élites et la société civile occupent une place centrale".

"Partis et associations se sont engagés" et "Un Etat moderne au service du citoyen", titre encore El Moudjahid, qui relève que "cette campagne pour laquelle toutes les conditions de +transparence et impartialité+ ont été réunies, sera marquée par des actions de sensibilisation sur l'importance de cette consultation populaire devant jeter les bases d'un +Etat moderne au service du citoyen+".

"C'est parti", titre, quant à lui, le quotidien La Nouvelle République, qui relève que "la campagne référendaire se déroule dans les conditions de +transparence et impartialité+".

Le journal relève également que la campagne référendaire sur le projet d'amendement de la Constitution "a débuté hier mercredi avec les premières interventions, à la télévision, des personnes habilitées à animer cette campagne selon l’arrêté publié par l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), fixant les règles de la campagne référendaire, en application de la loi organique relative au régime électoral".

De son côté, le quotidien arabophone Echaab a mis en avant les différents agendas des formations politiques relatives à la campagne référendaire qui a démarré à travers l'ensemble du territoire national, dont certains partis ont choisi de faire des activités de proximité avec les citoyens.

"Le sens d'un engagement citoyen", titre quant à lui, le quotidien Horizons qui relève que "la campagne référendaire "est lancée pour consacrer le libre choix d'un peuple maître de son destin", ajoutant qu'"il est par excellence le moteur du changement dans le pays".


Lire aussi: Référendum sur la révision de la Constitution : la campagne débute de manière discrète


Des journaux ont rapporté, pour leur part, les propos du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, relatifs à l'entretien qu'il a accordé au journal français L'Opinion.

Le Soir d'Algérie, sous le titre "Le Hirak a mis fin à la comédie du 5ème mandat", relève quel'interview au journal français L’Opinion, a été l'occasion pour lui d'apporter "des éclairages sur un certain nombre de sujets phares, au centre des préoccupations de la scène politique interne, dont le référendum du 1er novembre sur l'adoption de la nouvelle constitution qu'il qualifiera de +sacrée que plus personne ne pourra toucher, pour réaliser un troisième mandat".

Lui emboitant le pas, Le Quotidien d'Oran rapporte également la déclaration du président Tebboune relative à la limitation du mandat présidentielle consacrée dans le projet de Constitution et qui affirme que "la Constitution est un document sacré. Si le peuple la respecte, les dirigeants doivent la respecter encore plus (...) plus personne ne pourra toucher à la Constitution pour un troisième mandat".

Le quotidien arabophone Echourouk relève, de son côté, les déclarations du chef de l'Etat concernant les revendications du Hirak relatives au changement radical dans la gouvernance, ainsi que les réformes lancées depuis son accession à la magistrature suprême du pays jusqu'à l'élaboration du projet d'amendement de la Constitution.La campagne référendaire sur le projet d'amendement de la Constitution a débuté mercredi sous le slogan "Novembre 1954: la libération, Novembre 2020 : le changement".

Media

Constitution: la campagne référendaire démarre "dans de bonnes conditions"
  Publié le : jeudi, 08 octobre 2020 09:59     Catégorie : Algérie     Lu : 184 foi (s)   Partagez