Constitution: le mouvement associatif autorisé à animer des meetings

Publié le : samedi, 03 octobre 2020 17:01
Constitution: le mouvement associatif autorisé à animer des meetings

MEDEA- Le mouvement associatif "est autorisé à animer des meetings populaires", en prévision du référendum sur le projet d'amendement de la Constitution, a annoncé, samedi à Médéa, le président de l’autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Chorfi.

"Le mouvement associatif sera autorisé, pour la première fois, à animer des meetings populaires, destinés à sensibiliser les citoyens de l’importance de la large participation au référendum sur la nouvelle Constitution, d’organiser et d’encadrer toutes les activités rentrant dans le cadre la campagne pour le rendez-vous du 1er novembre" prochain, a déclaré, M. Chorfi, en marge d’une rencontre sur "la conscience démocratique et l’essor de la société", organisée par l’Observatoire national de développement des parcours électoraux et le renforcement de la démocratie, au musée régional du moudjahid.

Le président de l’ANIE a exprimé, dans ce contexte, son souhait que l’ouverture du champ d’animation de la campagne pour le référendum du 1e novembre soit une opportunité pour le mouvement associatif pour "apporter sa contribution à la réussite de ce rendez-vous", insistant, par ailleurs, sur le "respect des règles d’étique et morales", lors ladite campagne.

"je lance un appel solennel à l’ensemble des acteurs du mouvement associatif de s’éloigner, autant que possible, des pratiques anciennes et d’éviter de reproduire les erreurs du passé", a indiqué M. Chorfi devant les délégués communaux de l’ANIE de la wilaya de Médéa, mettant en garde contre "d’éventuels abus ou de compromettre la campagne en recourant à des pratiques décriées par les citoyens".


Lire aussi: Référendum sur la Constitution: aboutissement d'une priorité majeure du Président Tebboune


La participation du mouvement associatif à la campagne "ne doit pas être exploité par ce dernier pour devenir des formations politiques bis", mais un acteur dont l’action est consacrée exclusivement au service du pays et du citoyen", a-t-il affirmé.

Il a exhorté, dans le même sillage, les délégués communaux à "préserver l’image et la réputation de l’ANIE", d’éviter de "contribuer à polluer davantage la scène politique", en s’éloignant de tous ce qui peut porter atteinte à son image, a-t-il avertit.

Constitution: le mouvement associatif autorisé à animer des meetings
  Publié le : samedi, 03 octobre 2020 17:01     Catégorie : Algérie     Lu : 174 foi (s)   Partagez