Zighoud Youcef avait senti l'immense responsabilité de maintenir l'étincelle de la Révolution

Publié le : mercredi, 23 septembre 2020 19:55   Lu : 92 fois
Zighoud Youcef avait senti l'immense responsabilité de maintenir l'étincelle de la Révolution

CONSTANTINE- Le martyr Zighoud Youcef, architecte des offensives du nord Constantinois, du 20 août 1955, était un "fin stratège qui sentit profondément l’immense responsabilité de maintenir l’étincelle de la Révolution, déclenchée en novembre 1954" a affirmé mercredi à Constantine, le Pr Abdellah Boukhalkhal, ancien recteur de l’Université des sciences islamiques "Emir Abdelkader".

"A travers les offensives du nord Constantinois, Zighoud Youcef visait à desserrer l’étau sur la région des Aurès, où l’armée française asphyxiait le maquis et la population locale et ainsi apporter un nouveau souffle à la

Révolution naissante", a indiqué le professeur, lors d’une conférence sur "le premier noyau de la wilaya II historique", dans le cadre de la commémoration du 64ème anniversaire de la mort du chahid Zighoud Youcef.

Il a dans ce sens souligné que le martyr Zighoud Youcef menait "en toute discrétion" son plan d’attaque et faisait du siège de la wilaya II historique, dans la région de Oued Boukerker, "une zone facilitant la mobilité entre les villes de l’Est du pays", le lieu de rencontre entre moudjahidine pour l’élaboration de plans au lendemain du déclenchement de la guerre de Libération.

Le conférencier a relevé que dans la région de oued Boukerker, le martyr avait supervisé plusieurs opérations de préparation de troupes de l’Armée de libération nationale (ALN).  

 A signaler que plutôt dans la journée, les autorités locales de la wilaya de Constantine, accompagnées de moudjahidine, d’enfants de chouhada, d’élus locaux et de nombreux citoyens, se sont rendues au cimetière de martyrs du chef-lieu de la daïra de Zigoud Youcef, où ils se sont recueillis à la mémoire de ce héros de la Révolution avant de se rendre au siège de la Wilaya II historique à Oued Boukerker.

Né le 18 février 1921 à Condé Smendou, une commune de la wilaya de Constantine, qui porte actuellement son nom, Zigoud Youcef débuta son militantisme au sein du PPA (Parti du peuple Algérien) à l'âge de 17 ans et milita au MTLD (Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques), puis devint membre actif de l'OS (Organisation spéciale), avant son évasion en avril 1954 de la prison d’Annaba.

Membre des 22 historiques, Zighoud participa aux préparatifs du déclenchement de la guerre de Libération. Il fut adjoint du chahid Didouche Mourad avant de lui succéder le 18 janvier 1955 après sa mort.

A son retour du Congrès de la Soummam, tenu le 20 août 1956, et alors que Zighoud se déplaçait pour la réorganisation des troupes et l'explication des décisions du Congrès, il fut pris dans une embuscade au lieudit El-Hamri, sur les hauteurs de Sidi Mezghiche, dans la wilaya de Skikda, où il tomba au champ d'honneur un certain 23 septembre1956 à l'âge de 35 ans.

Zighoud Youcef avait senti l'immense responsabilité de maintenir l'étincelle de la Révolution
  Publié le : mercredi, 23 septembre 2020 19:55     Catégorie : Algérie     Lu : 92 foi (s)   Partagez