Anniversaire de création du GPRA: appel à accorder un intérêt à la mémoire collective

Publié le : mercredi, 16 septembre 2020 19:58   Lu : 184 fois
Anniversaire de création du GPRA: appel à accorder un intérêt à la mémoire collective

ALGER - Les participants à une conférence organisée à l'occasion du 62 e anniversaire de création du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA), ont affirmé mercredi à Alger la nécessité d'accorder davantage d'intérêt à la mémoire collective pour préserver le legs historique de l'Algérie et une meilleure communication intergénérationnelle.

Intervenant lors d'une conférence organisée par l'Association Mechaal Echahid en coopération avec le quotidien El Moudjahid et le Haut conseil islamique (HCI), en hommage au défunt moudjahid Mohamed Tewfik El Madani, le directeur général des Archives nationales, conseiller auprès du président de la République, chargé des archives nationales et de la mémoire, Abdelmadjid Chikhi a appelé "à accorder davantage d'intérêt à la mémoire et à se référer aux savants et à leurs références pour en tirer des enseignements dans la consolidation de la communication intergénérationnelle".

Il a rappelé, dans ce sens, "la grande importance que revêt la récupération des restes mortuaires des chouhada de la résistance populaire contre l'occupant le 5 juillet dernier".

Ahmed Tewfik El Madani compte depuis le début du 20e siècle parmi les personnalités éminentes de l'histoire de l'Algérie eu égard à "ses efforts importants et constants" dans l'écriture et la recherche, a précisé M. Chikhi, ajoutant que son livre "Géographie de l'Algérie" élaboré à l'occasion du centenaire de l'occupation de l'Algérie se voulait "une réponse claire en cette période décisive pour faire connaître les aspects historiques, sociaux, culturels et économiques de l'Algérie".

L'ouvrage aborde avec force détails "la répression de l'administration française à cette époque", a indiqué M. Chikhi, rappelant ses livres "300 ans entre l'Algérie et l'Espagne" et "Hayat Kifah" (une vie de combat)".


Lire aussi: 11 décembre 1960, une "consécration du FLN et du GPRA comme seuls interlocuteurs" face au colonialisme


Le conférencier a mis en avant le riche parcours du défunt et son rôle dans la création de l'association des Oulémas musulmans, rappelant sa contribution en terme de récupération des archives et leur traduction.

Intervenant à cette occasion, le moudjahid Amar Talbi a fait savoir que feu Toufik El Madani était derrière la création du "Cercle du Progrès" (Nadi Taraki) à Alger avant la création de l'association des Oulémas musulmans.

De son côté, le moudjahid Mohammed Sghir Belaalam a souligné l'importance d'enseigner les livres du défunt à l'université voire même aux trois cycles car il était "un fervent résistant au colonialisme".

Il a également rappelé le parcours de Ahmed Toufik El Madani depuis sa formation à la Mosquée Zeytouna, en prison, à l'exile après la première guerre mondiale, puis sa rencontre avec Mbarek El Mili et Abdelhamid Ibn Badis avant de devenir son compagnon.

Soulignant que le regretté était un brillant écrivain, journaliste et orateur, l'intervenant a rappelé que Ahmed Toufik El Madani était membre au Conseil national de la révolution algérienne, porte-parole de la délégation algérienne au Caire (1956), secrétaire général de l'Association des Oulémas musulmans, représentant du Front de libération nationale (FLN) jusqu'à sa nomination ministre de la Culture au Gouvernement provisoire de la République Algérienne (GPRA), puis ministre des Wakfs après l'indépendance.

Anniversaire de création du GPRA: appel à accorder un intérêt à la mémoire collective
  Publié le : mercredi, 16 septembre 2020 19:58     Catégorie : Algérie     Lu : 184 foi (s)   Partagez