Zitouni: nécessité de s’unir pour préserver le legs des chouhada

Publié le : jeudi, 20 août 2020 18:15   Lu : 90 fois
Zitouni: nécessité de s’unir pour préserver le legs des chouhada

BORDJ BOU ARRERIDJ - Le ministre des Moudjahidine et Ayants-droit, Tayeb Zitouni, a relevé jeudi à Bordj Bou Arreridj "la nécessité de resserrer les rangs" et de "s’unir pour préserver le legs des chouhada".

"Le legs des chouhada est que nous rassemblons nos rangs, nous nous unissons et renonçons à tout ce qui est de nature à entraver l’unité du pays, son progrès et sa réputation", a assuré le ministre en marge des festivités officielles de célébration de la journée nationale du Moudjahid coïncidant avec le 20 août de chaque année.

M. Zitouni a relevé que "l’unité du peuple algérien a été forte dans les conditions difficiles et compliquées sur le plan sécuritaire que tous connaissent", ajoutant que la préservation du legs des chouhada "nous incombe à tous pour construire l’Algérie nouvelle".

Il a également souligné que la lettre adressée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune qu’il a lue lors de l’ouverture de la conférence historique organisée à l’occasion par le Centre national d’études et de recherche sur le mouvement national et la révolution du 1er novembre 1954 montre que "le recouvrement de la souveraineté nationale a été le fruit des sacrifices des chouhada et des moudjahidine durant la glorieuse révolution libératrice".

Le ministre a encore estimé que "nous avons tous le devoir de faire montre de solidarité, d’entraide et de compassion les uns envers les autres et de nous retrousser les manches pour bâtir l’Algérie car les pays se construisent par la science et la technologie".


Lire aussi: Préserver la mémoire nationale et les sacrifices des chouhada, la responsabilité de tous


M. Zitouni a rappelé que le président de la République Abdelmadjid Tebboune s’est engagé à recouvrer les restes de chouhada des résistances populaires qui se trouvent à l’étranger et particulièrement en France.

Il a en outre souligné qu’après la pandémie du nouveau coronavirus, "les diverses commissions se réuniront dont celles chargées des dossiers des archives nationales séquestrées en France, des indemnisations liées aux essais nucléaires français dans le Sahara algérien et des algériens expatriés au cours de la période de l’occupation française de l’Algérie".

"La position de l’Algérie sur ces dossiers est constante et n’y renoncera point par loyauté envers les chouhada", a affirmé le ministre.

Au terme de sa visite de deux jours dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, le ministre des Moudjahidine et Ayants-droit a inspecté le cimetière des martyrs de la commune de Haraza dont les travaux de réhabilitation viennent d’être achevés et a baptisé le lycée de la même commune des noms des chouhada Frères El Ayfa et Mouloud Yousfi.

Il a également présidé la mise en service du projet de raccordement au réseau d’électricité du village Ouled Sidi Omar dans cette commune.

Zitouni: nécessité de s’unir pour préserver le legs des chouhada
  Publié le : jeudi, 20 août 2020 18:15     Catégorie : Algérie     Lu : 90 foi (s)   Partagez