Décès de Saïd Amara: l’Algérie perd un moudjahid dévoué à son pays

Publié le : dimanche, 02 août 2020 19:12   Lu : 115 fois

ALGER - Le ministre des Moudjahidine et Ayants-droit, Tayeb Zitouni, a adressé un message de condoléances à la famille du moudjahid et joueur de l’équipe de football du Front de libération national (FLN) décédé, dimanche, à l’âge de 87 ans, des suites d'une longue maladie, affirmant que « l’Algérie perd avec sa disparition un moudjahid dévoué à son pays, un symbole, un sportif professionnel, un éducateur et un exemple de sacrifice».

L’Algérie perd avec la disparition du moudjahid Saïd Amara, un moudjahid dévoué à son pays, un symbole, un sportif professionnel, un éducateur, un exemple de sacrifice et de nationalisme», a écrit le ministre des Moudjahidine dans son message.

Le défunt a renoncé, à l’instar des autres joueurs de l’équipe du FLN à la célébrité et à l’argent pour soutenir la cause nationale, réalisant des résultats et remportant des titres en faveur de cette cause.

Né le 11 mars 1933 à Saïda, le défunt a fait ses débuts footballistiques au club de Saïda, avant de rejoindre le Sporting club de Bel Abbes.

Il entame sa carrière professionnelle durant les années 1950 en France, en évoluant dans le Racing club de Strasbourg, puis au Club de Bordeaux.


Lire aussi: FLN: Saïd Amara, une icône du mouvement sportif national


Il a eu l’honneur de jouer dans les rangs de l’équipe de football du FLN, créée en avril 1958, qui se voulait l’ambassadeur de l’Algérie et la voie de la Révolution algérienne, à travers le monde. Il a hissé haut le drapeau national par les trophées qu’il a remportés.

Après l’indépendance, feu Saïd Amara a contribué, aux côtés d’autres joueurs de l’équipe du FLN, à la période de reconstruction de l’Algérie indépendante, à travers le développement du football algérien en termes d’entrainement et de formation, à travers les différentes régions du pays pour remporter plus de titres et réaliser de meilleurs résultats.

Le regretté a occupé plusieurs postes de responsabilité dans le domaine sportif, dont celui de président de la Fédération algérienne de football (FAF) au milieu des années 1990, puis directeur de la Jeunesse et des sports à Saïda, président de la Ligue régionale de football créée en 2002.

Il a également entraîné plusieurs Club, dont Mouloudia Club d’Oran (MCO), JMST Tiaret, GCM Mascara, MC Saïda, l’équipe nationale et l’équipe al Ahly Benghazi SC.

Décès de Saïd Amara: l’Algérie perd un moudjahid dévoué à son pays
  Publié le : dimanche, 02 août 2020 19:12     Catégorie : Algérie     Lu : 115 foi (s)   Partagez