L'Algérie qui se dirige vers l’édification de la nouvelle République "dérange" le lobby colonialiste et ses relais

Publié le : jeudi, 09 juillet 2020 19:18
L'Algérie qui se dirige vers l’édification de la nouvelle République "dérange" le lobby colonialiste et ses relais

ALGER- Le Président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Slimane Chenine, a affirmé jeudi que l'Algérie qui se dirige vers l’édification d’une nouvelle République "dérangera toujours" le lobby colonialiste et ses relais, d’autant plus que ce même lobby campe toujours sur "ses positions infâmes et insultantes à l’égard des hommes libres, descendants des valeureux moudjahidine".

Dans une allocution à l’occasion de la clôture de la session parlementaire ordinaire 2019-2020, M. Chenine a indiqué que l’Algérie était aujourd’hui engagée dans le projet d’édification de la nouvelle République et que cette orientation "ne convient pas et ne conviendra jamais le lobby colonialiste et ses relais, qui persistent dans leurs positions infâmes et insultantes à l’égard des Hommes libres, descendants des valeureux moudjahidine, des positions à l'antipode des valeurs humaines".

Pour M. Chenine, ces positions "ne font que renforcer la détermination de notre peuple à poursuivre le processus de revendication de tout ce qui est à même d'assurer le repos éternel de nos martyrs au paradis de l’Eternité et de rendre justice à notre mémoire et histoire nationales".

Rappelant, à l’occasion, le grand évènement vécu récemment par l’Algérie, en l'occurrence le rapatriement des restes mortuaires des dirigeants de la Résistance populaire, le président de l'APN a affirmé que "la liesse était grande, de par l’événement historique marqué par leur retour au pays et leur inhumation en la terre dont ils rêvaient de libérer et pour laquelle ils se sont sacrifiés, pour leur restituer, 170 ans après, une partie de la dette qu'on leur doit et pour livrer un message renouvelé aux ayant-droits, qu’un aucun droit faisant l’objet de revendications n’ést perdu et que la Résistance n'est pas confinée dans une époque, mais elle est une culture héritée de génération en génération et dont le concept change en fonction des spécificités d’une étape».

Abordant, par ailleurs, le Hirak populaire "béni", il a indiqué que cette session parlementaire «était en phase avec ce Hirak et ses revendications légitimes à un Etat de Droit et à la liberté, à la justice, au changement, etc. ».

Pour M. Chenine, ces revendications "étaient et seront la véritable boussole dans le processus de fonctionnement des différentes institutions constitutionnelles, dont l’APN".

La Chambre basse du Parlement «a contribué» à faire prévaloir la priorité de l’attachement, malgré les pressions, tant au processus constitutionnel qu'au processus d’organisation de l'élection Présidentielle qui, a-t-il dit, a constitué «une étape importante et essentielle ayant abouti à un Président élu par le peuple, conformément à un nouveau système de Lois ».

M.Chenine a fait part de la disposition de son institution à "collaborer en harmonie avec le reste des institutions et à contribuer à la solution et à l’apaisement et non à l’entrave et l’exacerbation".

Quant à l’amendement constitutionnel, M. Chenine a affirmé que la Présidence de la République «n’a pas utilisé la situation épidémique comme prétexte pour retarder le processus de réforme politique", indiquant que "le président de la République a assumé la responsabilité d’appeler à la révision de la Constitution, selon une volonté claire traduite par l’accueil favorable des propositions des différentes forces nationales. Le but étant de permettre à l’Algérie de jeter les bases d’une Constitution, loin de toute personnalisation, parti pris ou humeur".

Le Président de l'APN a saisi, en outre, cette occasion pour adresser un message de considération et de reconnaissance des efforts de l’armée nationale populaire (ANP) et de sa direction, eu égard à leurs sacrifices, engagement et préservation du sang des Algériens d’un côté, et en raison de leur attachement aux solutions exclusivement constitutionnelles dans la protection du pays et des frontières, de l’autre côté.

Evoquant la conjoncture exceptionnelle que traverse le pays du fait de la Covid-19, M. Chenine s’est félicité des décisions et des mesures initiées par le Président Tebboune, mais également de l’attachement du Gouvernement à les appliquer afin de gérer la crise sanitaire.

Il a mis en valeur, dans le même contexte, les sacrifices ô combien énormes consentis par l’armée blanche représentée par le personnel soignant, ainsi que les différents corps constitués dans la lutte contre cette pandémie.

S’agissant de l’activité internationale de l’APN, M. Chenine a rappelé que l’Assemblée «a pu contribuer au partage des idées, des propositions et des vues nationales au sujet des événements qu’a vécu notre pays", amenant les parlements régionaux et les unions parlementaires internationales à refuser lescontre-vérités lancées par certains députés du Parlement européen, ayant tenté d’obstruer le processus des réformes et des mutations, et à convaincre l’opinion publique de soutenir les changements politiques constructifs initiés par l’Algérie", a-t-il conclu.

L'Algérie qui se dirige vers l’édification de la nouvelle République "dérange" le lobby colonialiste et ses relais
  Publié le : jeudi, 09 juillet 2020 19:18     Catégorie : Algérie     Lu : 19 foi (s)   Partagez