Mahieddine Tahkout auditionné pour son implication dans plusieurs affaires de corruption

Publié le : mardi, 07 juillet 2020 19:13   Lu : 12 fois
Mahieddine Tahkout auditionné pour son implication dans plusieurs affaires de corruption

ALGER - Le procès de l’homme d’affaire Mahieddine Tahkout s’est poursuivi mardi au Tribunal de Sidi Mhamed à Alger avec son audition au même titre que d’autres accusés poursuivis dans diverses affaires de corruption.

Mahieddine Tahkout, a nié les chefs d'accusations portés contre lui, dont l’obtention d'indus avantages et marchés publics, et le fait qu'il ait bénéficié de crédits bancaires de plus de 27.000 milliards de centimes.

Répondant aux questions du magistrat de siège sur le non paiement de la TVA imposée à tous ses investissement et les indus avantages et marchés publics dont il a bénéficié, notamment la location des bus de transport universitaire à Oran et Alger, l’accusé principal a répondu qu'"en tant qu’investisseur connu au niveau national, j’ai réalisé tous les projets d’investissement de mes propres moyens et avec mes fonds et je n’ai jamais obtenu de crédits bancaires ni bénéficié d’autres avantage ou abusé de mes fonctions".

"Toutes mes sociétés ont contribué à la création de 14.486 emplois permanents en consacrant près de 1.200 mds de centimes pour le paiement des salaires", a-t-il précisé ajoutant que "le salaire le plus bas pour un simple employé oscillait entre 45.000 da et 50.000 da".

S’agissant de la location des bus de sa société à l’Etablissement public de transport urbain et suburbain d'Oran (ETO) et d’Alger (ETUSA), Tahkout a fait savoir que "cette opération s’est effectuée dans le cadre du respect de la loi relative aux marchés publics".


Lire aussi: Tribunal de Sidi M'hamed : reprise du procès de Mahieddine Tahkout


Lors de la même audience, l’ancien wali d’Oran, Abdelghani Zaalane devenu, plus tard, ministre des Travaux publics et des Transports, a été auditionné.

Il a affirmé que l’Etablissement public de transport urbain d’Oran (ETO) était contraint à louer les bus de l’entreprise Tahkout en raison de "la disette financière dont il pâtissait à l’époque", ajoutant que l’opération avait été faite dans "un cadre juridique et conforme à un cahier des charges déterminé".

Le Code des marchés publics ne lui permettait pas, en sa qualité de wali, d"'intervenir dans le choix de l’opérateur attributaire de l’appel d’offres qui était ouvert à tous", a expliqué M. Zaalane.

Concernant la location par la wilaya d’Alger des bus de l’entreprise Tahkout pour les besoins de l’opération de relogement effectuée en 2018, M. Zaalane a précisé qu’en sa qualité de ministre des Transports à l’époque, il avait donné son accord pour la location des bus de tout opérateur en vue de combler le déficit dont pâtissait la wilaya », ajoutant qu’il n’était pas intervenu dans la conclusion des marchés ou le choix de l’opérateur.

Le procès de Mahieddine Tahkout en détention provisoire depuis juin 2019 avec des membres de sa famille se poursuivra, mercredi, pour auditionner d’autres accusés dans cette affaire.

Mahieddine Tahkout auditionné pour son implication dans plusieurs affaires de corruption
  Publié le : mardi, 07 juillet 2020 19:13     Catégorie : Algérie     Lu : 12 foi (s)   Partagez