Récupération des restes mortuaires des chouhada: l'Etat déterminé à parachever l'opération

Publié le : lundi, 06 juillet 2020 19:08   Lu : 3 fois
Récupération des restes mortuaires des chouhada: l'Etat déterminé à parachever l'opération

ALGER- Le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Tayeb Zitouni a réaffirmé, lundi à Alger, l'attachement de l'Etat au parachèvement de l'opération de récupération des restes mortuaires de tous les chouhada se trouvant toujours en France, en vue de "les inhumer sur la terre pour laquelle ils ont sacrifié leur vie afin de la libérer".

Dans son allocution lors de la cérémonie organisée à l'occasion du 58e anniversaire de la fête de l'Indépendance sous le slogan: "Ensemble pour construire l'Algérie nouvelle" et qui s'est déroulée en présence de membres du Gouvernement et de représentants d'organisations nationales, M. Zitouni a mis en avant la détermination du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune à parachever l'opération de récupération des restes mortuaires de tous les chouhada se trouvant en France, à même de "les inhumer sur la terre pour laquelle ils ont voué leur vie pour la libérer, d'autant que ce dossier est lié à la Mémoire nationale que nous voulons entière".

Rappelant, dans ce sens, que ce dossier "a été traité dans des cadres bien étudiés et avec sagesse et clairvoyance", le ministre a souligné que la célébration de cette fête "coïncide cette année avec une autre victoire qui vient s'ajouter à la série des victoires remportées par le peuple algérien, après l'annonce historique par le Président Tebboune de la récupération des restes mortuaires de 24 héros de la résistance populaire et leurs compagnons, en vue de leur inhumation dans la terre pour laquelle ils ont voué leur vie".

Il a appelé, à ce propos, "les vaillants enfants de l'Algérie à demeurer fidèles au serment des chouhada et à prendre exemple sur eux en termes d'attachement aux valeurs, aux principes et aux idéaux de la Nation pour poursuivre le processus d'édification de l'Etat", affirmant que la génération de l'indépendance "mène aujourd'hui le combat de l'édification et du renouveau, en dépit des conditions sanitaires exceptionnelles que traverse le pays, un combat tout aussi important que la lutte pour la liberté et l'indépendance".

Zitouni a affirmé, dans ce sens, que «nos jeunes se distinguent par un nationalisme ancré, imprégnée des sacrifices de nos vaillants chouhada.

Nous avons une jeunesse qui veut préserver l’histoire de son pays, mue d’un nationalisme pure et aspirant au développement de son pays qui regorge de potentialités et de compétences l’habilitant à répondre aux exigences de l’heure pour accorder à l’Algérie la place qui lui sied parmi les Nations ».


Lire aussi: Restes mortuaires des 24 martyrs: funérailles solennelles à la hauteur des sacrifices


A cet effet, le ministre a rendu hommage au personnel soignant qui est "à l’avant-garde de la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus », ce qui dénote la communication et la complémentarité entre les générations pour "fondre dans un brassage civilisationnel susceptible d’immuniser notre existence dans tous ses atouts et particularités, pour faire face aux défis et aux enjeux futurs".

M.Zitouni a, en outre, salué "les grands sacrifices" consentis par les éléments de l’Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN), "sur la voie de leurs aïeux et en s’inspirant de leurs hauts faits pour la protection du pays et la garantie de sa sécurité, de sa stabilité et de son intégrité".

Le ministre a rendu un hommage particulier aux "éléments de la Gendarmerie et de la Sûreté nationales et à tous les corps constitués et tous les enfants de ce pays qui ont fait front uni pour barrer la voie aux détracteurs ciblant la stabilité du pays qui dispose de moyens à même de le mettre à l’abri des changements conjoncturels enregistrés sur les scènes régionales et internationales".

La cérémonie a été ponctuée par la signature de deux accords-cadres entre les ministères des Moudjahidine, de l’Education nationale, de la Formation et de l’enseignement professionnels portant généralisation de l’enseignement de l’histoire dans les établissements relevant des deux secteurs dans le but de préserver la mémoire de la Nation et de l’ancrer chez les générations montantes.

A la clôture de la cérémonie, un hommage a été rendu au Secrétaire général par intérim de l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM), Mohand Ouameur Benelhadj, ainsi qu’à des auteurs, romanciers et chercheurs en histoire, et à une infirmière du secteur de la santé, distinguée en reconnaissance de ses efforts dans la lutte contre la pandémie.Un jeune talent issu de la wilaya de Laghouat, Amira Redouane a également été primée pour ses créations dans le roman historique.

Récupération des restes mortuaires des chouhada: l'Etat déterminé à parachever l'opération
  Publié le : lundi, 06 juillet 2020 19:08     Catégorie : Algérie     Lu : 3 foi (s)   Partagez