Les propositions sur l’amendement de la Constitution témoignent de la bonne foi au changement

Publié le : jeudi, 25 juin 2020 10:34

 ALGER- Le Croissant rouge algérien (CRA) valorise les propositions formulées à propos de la mouture de révision constitutionnelle, qui dénotent d’un sincère désir de changement, a indiqué mercredi cette institution dans un communiqué.

Le CRA, en tant qu’accompagnateur des Pouvoirs publics, a formulé deux propositions qui "constituent une véritable dimension pour l’Algérie nouvelle, basée sur les valeurs et principes ancrés dans la société", indique la même source.

Précisant que la première a trait à l’impératif de mettre en exergue, dans le préambule de la Constitution, "l’importance de la culture de l’action humanitaire et de la solidarité en tant que particularités, entre autres, du peuple algérien", le CRA souligne que "la solidarité humaine qui est une valeur sociale chez le peuple algérien constitue un socle pour le renforcement de l’unité nationale, la complémentarité et l’entraide".

la deuxième proposition consiste en la promotion du CRA en instance consultative pour l’action humanitaire au vu de son importance comme justifié dans la proposition formulée", ajoute la même source.

Le CRA motive ses propositions par les dispositions du décret présidentiel N 62-524 du 6 septembre 1962 stipulant que "le Croissant rouge algérien est reconnu comme la seule société nationale de Croissant rouge pouvant exercer son activité sur le territoire algérien", un décret complété par le décret exécutif 98-319 du 6 octobre 1998 complétant le décret 62-524 du 6 septembre 1962 portant reconnaissance d’une société nationale de Croissant rouge algérien.

Il cite également le décret exécutif N 08-59 du 13 février 2008 complétant le décret présidentiel 62-524 du 6 septembre 1962 qui joint aux organes de direction du CRA des représentants des Pouvoirs publics à savoir 7 secteurs ministériels en tant que membres au Conseil d’administration (CA) en sus du 2e article du décret présidentiel 62-524 du 6 septembre 1962 prévoyant que le CRA est reconnu comme auxiliaire autonome des services de santé militaire.

 Dans ce sillage, le CRA rappelle les missions qui lui sont dévolues dans le cadre du Mouvement international en vertu des conventions de Genève et du Droit humanitaire international (DIH) en temps de guerre et de paix, outre les missions dont il s’acquitte aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’étranger en sa qualité d’accompagnateur des efforts des Pouvoirs publics, "d’où l’importance de reconnaitre au CRA le caractère de Société nationale à caractère consultatif", conclut la même source.

Les propositions sur l’amendement de la Constitution témoignent de la bonne foi au changement
  Publié le : jeudi, 25 juin 2020 10:34     Catégorie : Algérie     Lu : 39 foi (s)   Partagez