Les débats observés sur la scène nationale témoignent de l'intérêt des Algériens pour le chantier de la réforme constitutionnelle (Ghouini)

Publié le : mardi, 09 juin 2020 17:36   Lu : 29 fois

ALGER - Le président du Mouvement El Islah, Filali Ghouini a affirmé mardi à Alger que les débats suscités sur la scène nationale concernant la mouture de la révision de la Constitution témoignent de l'intérêt manifesté par les Algériens pour le chantier de la réforme constitutionnelle.

S'exprimant à l'occasion de la tenue de la session ordinaire du Bureau national de son mouvement, M. Ghouini a indiqué que les débats, les divergences dans les idées et les propositions observées sur la scène nationale étaient un phénomène ordinaire et témoignaient du grand intérêt des Algériens pour le chantier de la réforme constitutionnelle.

Il a fait savoir que son parti soumettra ses propositions pour l'enrichissement de la mouture "avant la fin de la semaine courante".

Mettant l'accent sur l'impérative contribution de tout un chacun pour offrir à l'Algérie une Constitution pérenne, M. Ghouini a affirmé que cela ne saurait se concrétiser sans un large consensus.

Il a saisi l'occasion pour exprimer la position de son parti à l'égard de certaines questions "essentielles", en tête desquelles celle de l'intervention de l'Armée nationale populaire (ANP) en dehors des frontières et sa participation dans des opérations de maintien de paix.

"Le mouvement n'est pas contre et estime que l'intervention de notre Armée dans le cadre d'opérations de paix et sa participation à des opérations menées dans le respect des décisions de la légitimité internationale sous les auspices de l'ONU, de l'UA ou de la Ligue Arabe, est une chose positive à même de renforcer la position de la diplomatie algérienne et de raffermir la présence de notre pays dans plusieurs dossiers, notamment régionaux", a-t-il dit.

Evoquant le dossier de l'identité, M. Ghouini a rappelé la position du président de la République qui était "claire dès le début en affirmant que le dossier de l'identité est exclu du débat, évitant ainsi au pays des divergences idéologique dont on peut se passer".

Le Mouvement El Islah a relevé dans la mouture de la Constitution un "renforcement des libertés, une réhabilitation des institutions constitutionnelles et une séparation des pouvoirs".

Sur ce point, son président dira "certaines institutions constitutionnelle ont vu leur pouvoirs renforcés, à l'image de l'Autorité nationale indépendante des élections et la Cour des comptes".

Les débats observés sur la scène nationale témoignent de l'intérêt des Algériens pour le chantier de la réforme constitutionnelle (Ghouini)
  Publié le : mardi, 09 juin 2020 17:36     Catégorie : Algérie     Lu : 29 foi (s)   Partagez