Djerad salue les efforts et sacrifices du corps médical face à la pandémie de Covid-19

Publié le : jeudi, 04 juin 2020 20:59   Lu : 13 fois
Djerad salue les efforts et sacrifices du corps médical face à la pandémie de Covid-19

ALGER - Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a salué jeudi à Alger les efforts du corps médical en première ligne de la lutte contre la propagation de la pandémie de Covid-19, soulignant que l’hommage du Président de la République à trois professionnels de santé auxquels il a décerné à titre posthume la médaille de l'ordre du mérite au rang de "Achir" participait de la reconnaissance de leurs sacrifices qui "resteront gravés dans la mémoire du peuple algérien".

Dans une allocution lors de la cérémonie de remise, à titre posthume, au nom du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, de la médaille de l'ordre du mérite au rang de "Achir" à trois professionnels de santé victimes du Covid-19, à savoir r. Si Ahmed El-Mahdi, Dr Boudissa Wafa et l’ambulancier Talhi Djamel, M. Djerad a précisé qu’"en reconnaissance des efforts consentis à tous les niveaux et à dans tout le pays, le Président de la République a décidé de rendre hommage aux professionnels de santé, médecins, paramédicaux et travailleurs du secteur appartenant à l’armée blanche qui a consenti d’énormes sacrifices en première ligne face à l’épidémie".

Cet hommage est rendu à travers "trois enfants de l’Algérie, dont le souvenir restera gravé dans la mémoire du peuple algérien comme un modèle absolu de sacrifice", a ajouté le Premier ministre lors de la cérémonie qui s’est déroulée en présence des conseillers à la Présidence de la République, Abdelhafidh Allahoum et Aïssa Belakhdar, de membres du Gouvernement, des familles des défunts et de représentants de la société civile.  

  Le Premier ministre a tenu à rendre hommage au Professeur Si Ahmed El Mahdi qui "a été dès le début de la propagation de la pandémie, en première ligne aux côtés de ses confrères, avant de nous quitter. Avec sa disparition, nous perdons un grand homme aux compétences reconnues connu pour son professionnalisme et son humanisme, ainsi que le médecin Wafa Boudissa, décédée enceinte dans une conjoncture difficile qui a affecté les Algériens, elle qui accomplissait sa noble mission pour que son sacrifice reste en mémoire".

De même qu’il s’est recueilli à la mémoire du défunt "héro" Talhi Djamel, décédé après avoir contracté le Cocid-19, alors qu’il transportait les malades à l’hôpital de Boufarik "avec bravoure et dévouement".

Le Premier ministre s’est recueilli également à la mémoire de toutes les victimes de cette pandémie parmi les citoyens, les membres de la société civile et de tous les corps qui étaient en première ligne pour enrayer cette pandémie.

A cette occasion, M. Djerad a appelé le peuple algérien à "tirer les enseignements des sacrifices consentis par le corps médical, prendre conscience de la gravité de la pandémie et faire preuve de solidarité avec l’ensemble du corps médical pour préserver la santé et la vie des Algériens, et ce en respectant les gestes barrière.

 

=Aicha Barki, un modèle à suivre dans l’action associative au service de la société=

 

Après avoir remis la médaille de l'ordre de mérite au rang de "Achir" à titre posthume à Aicha Barki, présidente de l'Association "Iqra", le Premier ministre a salué "les actions accomplies par la défunte, des années durant, en matière d’alphabétisation", soulignant que toute action nationale qu’elle a menée "est un modèle à suivre au service de la société, toutes catégories confondues".

Les réalisations accomplies par son association lui ont permis d’être un modèle à méditer en matière d’action associative, a-t-il ajouté.

"En assurant l’encadrement de plus de 4.400 classes pédagogiques d’alphabétisation réparties sur 1.341 communes avec pas moins de 4.000 encadreurs, cette association a montré la place de choix que devraient occuper toute organisation sérieuse de la société civile, de par son rôle de partenaire effectif des autorités publiques, notamment le ministère de l’Education nationale et l’Office national d'Alphabétisation et d'Enseignement des adultes (ONAEA)",dans "la mise en place de la stratégie nationale de lutte contre l’illettrisme".

Ces contributions ont permis à l’Algérie de faire baisser le taux d’analphabétisme à 8,71%, contre 85% au lendemain de l’indépendance, a expliqué M. Djerad, estimant que le nouveau taux était "classé comme le meilleur dans la région".

Se félicitant du rôle de l’Association dans la représentation de l’Algérie et le partage de son expérience à l’échelle arabe, mais aussi au niveau international, ce qui lui a valu plusieurs distinctions et prix internationaux, le Premier ministre a indiqué que la bataille de l’enseignement et pour l’alphabétisation, "est l'une des principales batailles menées après l'indépendance, afin de pallier aux séquelles du colonialisme destructeur qui tentait d'aliéner l’identité nationale et de  jeter le peuple dans les bourbiers de la pauvreté, de l’ignorance et du sous-développement".

Djerad salue les efforts et sacrifices du corps médical face à la pandémie de Covid-19
  Publié le : jeudi, 04 juin 2020 20:59     Catégorie : Algérie     Lu : 13 foi (s)   Partagez