Le HCA s'engage "continuellement" à œuvrer pour la consolidation de Tamazight

Publié le : dimanche, 19 avril 2020 16:37   Lu : 11 fois
Le HCA s'engage "continuellement" à œuvrer pour la consolidation de Tamazight

ALGER- Le Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA) a réaffirmé dimanche son engagement "continuel" à œuvrer pour la consolidation de Tamazight dans les systèmes de l’Education et de la Communication en accompagnant la concrétisation du processus de sa généralisation, préalablement entamé en 1995.

"En cette occasion du double anniversaire du printemps amazigh, le Haut Commissariat à l’Amazighité réaffirme son engagement continuel à œuvrer pour la consolidation de Tamazight dans les systèmes de l’éducation, de la communication en accompagnant la concrétisation du processus de sa généralisation, préalablement entamé en 1995", a indiqué le secrétaire général du HCA, Si El Hachemi Assad dans un entretien à l'APS accordé à la veille de la commémoration du printemps amazigh.

Il a relevé que la  mission du HCA était de "consolider" l’amazighité comme "dimension inaliénable" de l’Algérie. Pour cela, a-t-il expliqué, le HCA aspire à "renforcer" ses missions et à "étoffer" son staff par des "compétences" pluridisciplinaires pour répondre justement aux exigences du terrain et à traduire la dimension nationale de la langue amazighe, précisant qu'un rapport dans ce sens est transmis au président de la République , Abdelmadjid Tebboune (....).

Selon M. Assad, jusque là le HCA a consenti des efforts "incontestables" en faveur du développement de la langue amazighe, sa réhabilitation, en tan que langue, culture et patrimoine.

Il a observé que, loin de toute "euphorie" mais dans "l’objectivité requise, tamazight, grâce au HCA, est renforcée dans l’échiquier institutionnel national", ajoutant que l’Etat a mis les moyens pour son développement.

De nombreuses actions "phares", a-t-il dit, ont été menées en direction de la généralisation progressive de l’enseignement de tamazight, ainsi que la vulgarisation de son utilisation à travers le territoire national. 

'"Nous plaidons sans cesse pour une collaboration multilatérale impérative et étroite avec les départements ministériels concernés, afin d’asseoir un plan de généralisation de tamazight, plus approprié", a-t-il indiqué.

Néanmoins, a-t-il ajouté, "beaucoup reste à faire en termes de travail d’aménagement et de standardisation de cette langue et d’évaluation de son enseignement".

"Notre action prioritaire est menée en direction du ministère de l’Education nationale pour la prise en charge des problèmes et insuffisances qui entravant la bonne mise en marche de cet enseignement", a-t-il assuré.

Evoquant le bilan du HCA, il a fait savoir qu'une filière de tamazight a été ouverte pour la formation des enseignants du primaire (PEP) à l’Ecole normale supérieure de l’enseignement d’Alger (ENS) pour la rentrée universitaire 2015/2016, ajoutant qu'une première promotion, composée de 50 enseignants, est sortie, en juin 2019.

Un dispositif d’enseignement et d’apprentissage de la langue amazighe pour adultes, a-t-il ajouté, a été initié en 2015, par le HCA, en collaboration avec des institutions nationales, afin de permettre à tous les algériens d’apprendre à lire et à écrire Tamazight.

La première expérience a touché huit wilayas, a-t-il expliqué, ajoutant que d’autres régions du pays ont intégré ce dispositif, dés la rentrée scolaire 2016/2017, pour atteindre 25 wilayas en collaboration avec l’Association nationale d’alphabétisation "Iqraa" et l’Office national d’alphabétisation et d’enseignement pour adultes.

Le SG du HCA a indiqué que l'Algérie s’était distinguée par l’obtention du Prix d’alphabétisation de l’UNESCO-Roi Sejong édition 2019, eu égard aux efforts d’alphabétisation et d’enseignement pour adultes accomplis dans les deux langues nationales, arabe et tamazight.

Cette distinction n'a été, entre autres, possible que grâce à l’intégration de la langue amazighe dans le dispositif de cet enseignement, à l’initiative du HCA.

Le HCA participe, depuis 2019, aux travaux de l’Académie Africaines des Langues (ACALAN), ce qui ouvre la voie à tamazight d’intégrer les dispositifs mis en  place, par les Etats africains, et tel que défini dans l’Acte Constitutif de l'Union africaine, s'est-il félicité.

Le premier responsable du HCA a mis en avant l'amazighisation de l’environnement, à travers l’inscription de tamazight sur les frontons et les édifices publics, dont les sièges des Wilayas, Daïra, APC et structures ministérielles.  

Il a également souligné la préservation du patrimoine immatériel amazigh, en décrétant en décembre 2017 Yennayer, nouvel an amazigh, comme fête nationale, journée chômée et payée, précisant que la fête de Yennayer est désormais célébrée par toute la population, sur l’ensemble du territoire national.

Le HCA s'engage "continuellement" à œuvrer pour la consolidation de Tamazight
  Publié le : dimanche, 19 avril 2020 16:37     Catégorie : Algérie     Lu : 11 foi (s)   Partagez