Print this page

Décès d'Idriss El Djazairi : une carrière vouée aux bonnes causes

Publié le : vendredi, 28 février 2020 15:15
  • Partagez
Décès d'Idriss El Djazairi : une carrière vouée aux bonnes causes

ALGER - L'ancien diplomate algérien Idris El Djazairi, décédé jeudi soir à l'âge de 88 ans, a voué sa carrière aux bonnes causes, défendant les intérêts suprêmes de son pays et ceux des peuples ravagés par la guerre.Expert émérite en relations internationales, le défunt a été notamment ambassadeur de l'Algérie à Washington dans les années 1990 et représentant permanent de l'Algérie à l'ONU à Genève.

Polyglotte et fin connaisseur de dossiers internationaux, il était on ne peut plus naturel qu'on fasse appel à ses bons offices pour régler des conflits au sommet d'Etats indépendants ou d'autres croulant sous les décombres de guerres fratricides. Tout récemment, on lui avait fait appel dans le conflit au Venezuela où un leader de l'opposition, Juan Guardio, voulait renverser le président Nicolas Maduro, en s'appuyant sur les Etats-Unis tout en se proclamant nouveau président du pays.

Outre sa contribution dans la levée de l'embargo sur le Soudan, il s'est employé à résoudre le conflit en Syrie où une guerre déchire le pays depuis bientôt une décennie, alimentée de surcroit par des convoitises étrangères.

Infatigable en dépit de l'âge, il a enseigné cette année comme professeur dans la prestigieuse université de Cambridge aux Etats-Unis.

Digne fils de l'Algérie, il était aussi, des années durant, président d'honneur de la Fondation Emir Abdelkader dont il était un des membres fondateurs.

Décès d'Idriss El Djazairi : une carrière vouée aux bonnes causes
  Publié le : vendredi, 28 février 2020 15:15     Catégorie : Algérie     Lu : 565 foi (s)   Partagez