HCA: pour la révision de la loi sur le système éducatif et l’intégration de l’enseignement de Tamazight

Publié le : jeudi, 20 février 2020 15:51   Lu : 4 fois
HCA: pour la révision de la loi sur le système éducatif et l’intégration de l’enseignement de Tamazight

GHARDAIA - Le secrétaire général du Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA) Si El Hachemi Assad a plaidé jeudi depuis Ghardaïa pour la révision de la loi cadre du système éducatif national et l’intégration de l’enseignement de tamazight, langue maternelle de nombreux Algériens, dans la politique globale du système scolaire.

Dans une déclaration à l’APS, en marge des festivités marquant la célébration de la Journée internationale des langues maternelles, le SG du HCA a indiqué que son institution veille à intégrer plusieurs dispositions visant à promouvoir la langue amazighe et la révision des articles de lois en rapport avec la constante nationale "amazighité", en particulier la loi n 08-04 du 23 janvier 2008 portant loi d’orientation de l’Education nationale.

"L’objectif est de mettre au diapason les lois de la République avec la réalité sociologique de notre pays et en conformité avec les constantes nationales énumérées dans la Constitution, tout en redonnant une nouvelle dynamique pour la généralisation graduelle de l’enseignement de tamazight sur l’ensemble du territoire national", a souligné M. Assad.

Les acquis réalisés par le pays dans l’officialisation et la constitutionnalisation de la langue amazighe, ainsi que son intégration dans l’enseignement et le paysage médiatique, ont été mis en avant par le responsable du HCA qui a souligné que "la promotion de la langue maternelle facilite la sensibilisation des jeunes aux valeurs du vivre ensemble, de tolérance, de cohabitation linguistique et de fraternité".

Le HCA s’acquitte de sa mission, à savoir l’étude et la promotion de Tamazight, conformément au décret présidentiel du 27 mai 1995, a-t-il soutenu, précisant que des efforts restent à accomplir pour atteindre l’objectif assigné qui est de "conférer dans notre pays à la culture, dont la langue amazighe, la place légitime qui lui revient".

L’officialisation de tamazight est le résultat logique d’un long processus d’affirmation de soi, couronné par les avancées enregistrées juridiquement et institutionnellement par l’Etat, a relevé M. Assad, estimant que "c’est là un acte salutaire, unificateur et refondateur qui permettra, de consolider la nouvelle République et rebâtir un Etat moderne et souverain riche de sa diversité et assumant tout son héritage ancestral".

Le HCA entend poursuivre et approfondir sa riche expérience, en collaboration et en synergie, a-t-il dit, avec les différents partenaires, les départements ministériels, les réseaux universitaires et la société civile, pour arriver à la socialisation de tamazight et son rayonnement sur l’ensemble du territoire national, sans exclusion aucune.


Lire aussi: Année scolaire 2019-2020 : 15.600 classes d’enseignement de tamazight dans 44 wilayas


Sur un autre registre, le HCA est apte à participer avec efficience à la prise en compte et au traitement des nouvelles problématiques organisationnelles, scientifiques et techniques requises comme stipulé par la Constitution et préconisé par toutes les parties concernées pour mettre à disposition les mesures et dispositifs appropriés au relèvement des défis.

La célébration de la Journée internationale de la langue maternelle, qui coïncide avec le 21 février de chaque année, a été proclamée par l’UNESCO depuis 2000.

Cette année, le HCA a choisi Ghardaïa pour organiser une manifestation culturelle et scientifique marquant cette journée dont le thème choisi par l’ONU est "Langue transfrontalière commune", avec la participation de plusieurs représentants du tissu associatif national, des universitaires et chercheurs, ainsi que les autorités locales de Ghardaïa et des représentants de structures onusiennes à Alger.

L’événement, qui s’étale sur deux jours, ambitionne de valoriser les langues maternelles parlées en Algérie, à travers des ateliers thématiques, des chants, des pièces théâtrales, des récits poétiques, produits par des participants vêtus d'habits traditionnels symbolisant leurs régions d'origine.

Les responsables du HCA rappellent que l’Assemblée générale des Nations unies a proclamé 2019 l’Année internationale des langues autochtones, afin de préserver, mettre en valeur et revitaliser les langues parlées.

Le HCA honorera, à cette occasion, Abdellah Nouh, le premier Docteur en linguistique amazighe de la région du M’zab.

HCA: pour la révision de la loi sur le système éducatif et l’intégration de l’enseignement de Tamazight
  Publié le : jeudi, 20 février 2020 15:51     Catégorie : Algérie     Lu : 4 foi (s)   Partagez