APN: les députés débattent du projet de Plan d'action du Gouvernement

Publié le : mardi, 11 février 2020 19:49   Lu : 3 fois

 

ALGER- Les membres de l'Assemblée populaire nationale (APN) ont entamé, mardi, le débat général autour du projet de Plan d'action du Gouvernement, après avoir écouté l'exposé présenté par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad.

Dans leurs interventions à l'APN, des députés ont insisté sur la nécessité de définir les programmes devant être traités en priorité par le Gouvernement, en accompagnant les objectifs fixés d'échéances permettant de contrôler ces programmes, d'en suivre la mise en œuvre et d'en mesurer l'efficacité.

Ils ont mis l'accent, dans ce cadre, sur "l'impératif de garantir la stabilité législative permettant de créer un climat d'affaires propice" qui contribue au développement des investissement et à accompagne la concrétisation des projets programmés par l'Etat.

Le député du parti du Front de libération nationale (FLN), Lies Saadi, a affirmé, dans ce sens, que les réformes économiques étaient tributaires de la réforme de l'administration, qui exige un réexamen pour l'amélioration de la mise en œuvre au niveau des autorités locales à travers les wilayas, les communes et autres instances.

Il a relevé, en outre, "l'absence d'équité dans la distribution de logements aux citoyens", fustigeant, à ce propos, les mesures prises, durant les années précédentes, pour le relogement de citoyens ayant construit des bidonvilles de manière illégale, tandis que nombre d'autres citoyens ouvrant droit à un logement attendent toujours de pouvoir en bénéficier.

L'Etat doit impérativement "regagner le confiance du citoyen" en lui assurant l'accès au logement, aux soins et à l'enseignement et en le mettant à l'abri de toute forme de "marginalisation" ou d'"injustice", a-t-il ajouté.

De son côté, le député du FLN, Abdelmadjid Dennouni, a plaidé pour la nécessité d'une feuille de route des solutions pouvant être concrétisées lors des prochaines années, appelant à lever les obstacles entravant la mise en œuvre des programmes.

Cette feuille de route permettra de définir les priorités du processus de relance économique, a expliqué M. Dennouni, appelant à revoir le système fiscal en vigueur pour le simplifier et le moderniser et instituer des impôts adaptés aux moyens des citoyens.

Plaidant pour la "stabilité fiscale", il a préconisé de "ne recourir aux lois de finances complémentaires qu'à titre exceptionnel".

M.Dennouni a également insisté sur la "stabilité des lois" pour contribuer à l'amélioration du climat des affaires, appelant, à cet égard, à la levée des restrictions imposées aux opérateurs économiques.

Le député Abdelhamid Si Afif (FLN) a, quant à lui, souligné l'importance du rétablissement de la stabilité sur le front intérieur et de la restauration de la confiance entre les citoyens et les institutions de l'Etat, appelant à mettre l'accent sur les secteurs productifs et à encourager les compétences dans le cadre de l'économie des connaissances.

Pour la députée Noura Boudaoud (FLN), il importe de relancer les projets rentables ayant été gelés et à développer les projets numériques prévus dans le Plan d'action du Gouvernement.

Les résultats positifs obtenus dans le secteur agricole appellent une meilleure coordination avec les incubateurs dans le but de diversifier et d'augmenter la production, a-t-elle ajouté.

De son côté, la députée Faiza Bouhama a appelé à la conjugaison des efforts de toutes les institutions pour mener à bien ce Plan d'action qui gagnerait, selon elle, à être doté de mécanismes de contrôle et d'évaluation de sa mise en oeuvre. La crédibilité du système exécutif en serait renforcée, a-t-elle soutenu.

La séance plénière s'est tenue en présence de tous les membres du Gouvernement. La réponse du Premier ministre est prévue jeudi prochain.

 

APN: les députés débattent du projet de Plan d'action du Gouvernement
  Publié le : mardi, 11 février 2020 19:49     Catégorie : Algérie     Lu : 3 foi (s)   Partagez